Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresRecherches sur l’organisation des corps vivans
Navigation dans le document
|<  << Page : 203 >> >|
C.

Création de la faculté de se reproduire (page 114)
       Sans cette faculté, que la nature crée en formant les corps vivans les 
plus simples, aucun des perfectionnemens d’organisation, obtenus par 
l’exercice de la vie, ne seroit conservé; il n’y auroit de corps vivans que 
ceux qui résulteroient d’une formation directe. La faculté de se reproduire 
n’est qu’une extension de la faculté de développement et d’accroissement 
qui se trouve plus ou moins perfectionnée, selon le mode de régénération où 
les individus ont pu parvenir, ( p. 113 et suiv. voyez les différens modes de 
génération, p. 46 et suiv.)
 

Crustacés (les) : animaux du septième rang, que l’on confondoit 
mal-à-propos avec les insectes. Après eux finit l’existence du coeur, des 
artères et des veines,( page 25)                  
 

D.

Dégradation de l’organisation d’une extrémité à l’autre de la chaîne 
des animaux.
 
       Je n’ai cité qu’un petit nombre de faits que j’ai choisis parmi 
les plus importans ; mais ils suffisent pour établir l’évidence de cette 
dégradation. Suivez la marche de la nature, et pour cela remontez du plus 
simple vers le plus composé; alors vous serez convaincu que cette dégradation 
prouve les progrès de la composition de l’organisation, à me- [mesure ] 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.