Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
LivresHydrogéologie
Navigation dans le document
|<  << Page : 9 >> >|
CHAPITRE PREMIER. Quelles sont les suites naturelles de l'influence et des mouvemens des eaux à la surface du globe terrestre ?
AUCUNE  question, ce me semble, ne peut être plus importante pour 
l'établissement d'une bonne théorie du globe terrestre, que celle dont il 
s'agit ; elle prête moins à l'imagination qu'aucune autre pour former des 
hypothèses ; car tout ce qu'on peut dire à son égard, ne peut être fondé 
que sur des faits généralement reconnus, et ne saurait être appuyé sur des 
suppositions. Cependant cette grande question, si nécessaire à considérer, si 
facile à résoudre, me parait encore neuve, au moins sous son point de vue 
général, et, comme telle, a été jusqu'à présent négligée des 
physiciens-naturalistes.
 

Les mouvemens des eaux à la surface du globe doivent être distingués en deux 
sortes ; savoir : ceux des eaux douces, qui opèrent leur influence à la 
surface des parties sèches du globe dont il s'agit, et ceux des eaux 
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Auteur et directeur de publication : Pietro CORSI, pietro.corsi@history.ox.ac.uk
Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.